Vous souhaitez des renseignements sur le raccordement au réseau de chaleur ? Contactez-nous

Votre réseau de chaleur

Comment fonctionne le réseau de chaleur ?

Un réseau de chaleur urbain fonctionne comme un grand chauffage central à l’échelle d’une agglomération ou d’un quartier. La chaleur produite (en partie localement) à partir de plusieurs sources d’énergies et notamment des énergies renouvelables et de récupération, est transportée vers les usagers sous forme d’eau chaude ou de vapeur grâce à des canalisations souterraines interconnectées. Confort et sécurité des usagers, respect de l’environnement, tarifs compétitifs, le réseau de chaleur répond aux défis de la mutation énergétique des villes : lutte contre la précarité énergétique et respect de l’environnement.

Vivre, apprendre ou travailler dans une pièce idéalement chauffée, avoir la garantie d’une eau chaude toute l’année à température constante, c’est un confort qui ne nous surprend plus.

Mais d’où vient cette chaleur ?

Un réseau de chaleur urbain fonctionne comme un grand chauffage central à l’échelle d’une agglomération. La chaleur produite à partir de plusieurs sources d’énergies, notamment locales et renouvelables, est transportée vers les usagers sous forme d’eau chaude ou de vapeur grâce à des canalisations souterraines interconnectées.

Le réseau de chaleur de Sucy-en-Brie

Le réseau de chaleur de Sucy en Brie, construit en 1983, produit et achemine de l’énergie pour le chauffage et l’eau chaude de nombreux bâtiments de la ville.

Il est l’un des premiers réseaux géothermique d’Ile-de-France. Un doublet géothermal foré au dogger et une centrale construite à proximité du château permettent d’alimenter via 2 km de réseau les 2350 logements et bâtiments scolaires des quartiers de la Cité Verte et de la Fosse Rouge.

En 2007, un troisième puits est foré pour l’extraction de la chaleur du Dogger. Les puits existants deviennent tous deux des puits de réinjection pour constituer ainsi le premier triplet géothermique d’Ile-de-France.

D’une longueur de 7,4 km aller-retour, le réseau SOGESUB de Sucy-en-Brie alimente aujourd’hui en chauffage et en eau chaude géothermale l’équivalent de près de 3000 logements via 21 points de livraison.

Les installations qui produisent 29 MW d’énergie thermique se composent de 3 chaufferies :

  • La chaufferie géothermale d’une puissance de 10 MW
  • 3 chaufferies d’appoints/secours, CVA, CVB et Fosse Rouge, qui fonctionnement au gaz naturel et fioul domestique et qui fournissent respectivement 8,8 MW, 6MW et 4,2 MW.
La chaufferie du château

Construite en 1983, l’unité de production de chaleur de SOGESUB présente la particularité d’abriter un triplet géothermal, le premier réalisé en France et composé d’1 puits producteur et de 2 puits de réinjection.

Située à proximité du Château de Sucy-en-Brie et complètement enterrée, elle offre une puissance géothermique au réseau de chaleur de 10 MW. Les puits forés au dogger à 2000 mètres assurent un débit de 250 m3/h et produisent une eau à 78°C.

L’appoint en chaleur est assuré par 2 chaufferies gaz , la chaufferie des Cités Vertes et celle de la Fosse Rouge. L’ensemble donnant au réseau une puissance thermique de 29 MW nécessaires à la production de chauffage et d’eau chaude des 3000 équivalents logements raccordés au réseau.

La géothermie

Le réseau de chaleur de Sucy-en-Brie

LA GÉOTHERMIE

Experte en énergie géothermique depuis plus de 30 ans, Engie Réseaux exploite 21 puits géothermiques en France et fournit 30% de la chaleur d’origine géothermique en Ile-de-France à travers 6 réseaux qui alimentent l’équivalent de 30 400 logements.

1. QU’EST-CE QUE LA GÉOTHERMIE ?

La géothermie désigne à la fois la science qui étudie les phénomènes thermiques interne du globe terrestre ainsi que les processus industriels qui consistent à l’exploiter pour produire de la chaleur ou de l’électricité.

La géothermie repose sur l’exploitation de la chaleur présente dans le sous-sol. La température augmente avec la profondeur, de 3°C tous les 100 mètres.

Energie propre et renouvelable, elle présente d’importants atouts de développement qui viennent renforcer les avantages des réseaux de chaleur.

La géothermie est la 3ème source d’énergie renouvelable en France (après l’énergie hydraulique et la biomasse). Elle dispose d’un fort potentiel notamment en Île-de-France et dans le sud-ouest ou des bassins sédimentaires présentent des températures élevées.

2. COMMENT ÇA MARCHE ?

Les installations de géothermie sont constituées d’un puits appelé « producteur » qui extrait l’eau du Dogger (aquifère à température comprise entre 55°C et 85°C) avec une pompe. Cette eau est envoyée vers un échangeur thermique qui permet le transfert de la chaleur géothermale vers un circuit rempli d’eau propre et non polluante, celui du chauffage urbain. L’eau géothermale est ensuite réinjectée dans le Dogger via un second puits appelé « injecteur ».