Vous souhaitez des renseignements sur le raccordement au réseau de chaleur ? Contactez-nous

Je suis riverain

Le réseau de chaleur de Sucy-en-Brie

Le réseau de chaleur de Sucy en Brie, construit en 1983, produit et achemine de l’énergie pour le chauffage et l’eau chaude de nombreux bâtiments de la ville.

Il est l’un des premiers réseaux géothermique d’Ile-de-France. Un doublet géothermal foré au dogger et une centrale construite à proximité du château permettent d’alimenter via 2 km de réseau les 2350 logements et bâtiments scolaires des quartiers de la Cité Verte et de la Fosse Rouge.

En 2007, un troisième puits est foré pour l’extraction de la chaleur du Dogger. Les puits existants deviennent tous deux des puits de réinjection pour constituer ainsi le premier triplet géothermique d’Ile-de-France.

D’une longueur de 7,4 km aller-retour, le réseau SOGESUB de Sucy-en-Brie alimente aujourd’hui en chauffage et en eau chaude géothermale l’équivalent de près de 3000 logements via 21 points de livraison.

Les installations qui produisent 29 MW d’énergie thermique se composent de 3 chaufferies :

  • La chaufferie géothermale d’une puissance de 10 MW
  • 3 chaufferies d’appoints/secours, CVA, CVB et Fosse Rouge, qui fonctionnement au gaz naturel et fioul domestique et qui fournissent respectivement 8,8 MW, 6MW et 4,2 MW.
La chaufferie du Château

Construite en 1983, l’unité de production de chaleur de SOGESUB présente la particularité d’abriter un triplet géothermal, le premier réalisé en France et composé d’1 puits producteur et de 2 puits de réinjection.

Située à proximité du Château de Sucy-en-Brie et complètement enterrée, elle offre une puissance géothermique au réseau de chaleur de 10 MW. Les puits forés au dogger à 2000 mètres assurent un débit de 250 m3/h et produisent une eau à 78°C.

L’appoint en chaleur est assuré par 2 chaufferies gaz , la chaufferie des Cités Vertes et celle de la Fosse Rouge. L’ensemble donnant au réseau une puissance thermique de 29 MW nécessaires à la production de chauffage et d’eau chaude des 3000 équivalents logements raccordés au réseau.